Facebook
Devenir fleuriste ? Appelez-nous: 058 796 33 79

  • Image 1 title
  • Image 2 title
  • Image 3 title
  • Image 4 title
  • Image 5 title
  • Image 5 title
  • Image 5 title
  • Image 5 title
  • Image 5 title

Le métier de fleuriste est passionnant mais il est aussi exigeant. Il demande une bonne condition physique (travail au froid et dans l’humidité), une grande dextérité, une bonne habileté et des facultés d’adaptation. Il implique également d’acquérir des connaissances théoriques et techniques.

Fleuriste avec attestation de formation professionnelle (AFP)

L’attestation de formation professionnelle (AFP) est obtenue après une formation de deux ans. Ses exigences sont l’entretien, le traitement et l’arrangement des matières végétales et des accessoires. Les capacités manuelles et l’exécution de ventes simples sont primordiales.

Après avoir acquis ces aptitudes, le titulaire d’une AFP a la possibilité d’obtenir un CFC en suivant une formation complémentaire de deux ans.

Fleuriste avec certificat fédéral de capacité (CFC)

L’apprentissage de fleuriste (CFC) dure 3 ans. La formation pratique s’effectue chez un maître d’apprentissage (entreprise formatrice), elle est complétée par des cours interentreprises. Des cours de connaissance professionnelle et de culture générale sont dispensés par l’école professionnelle. Ils ont lieu un jour par semaine.

Hormis un savoir-faire manuel étendu, cette formation englobe avant tout le développement d’aptitudes telles que créativité, planification, présentation de l’assortiment, prestations de services et entretiens de vente. Ces activités principales requièrent des connaissances théoriques approfondies ainsi que l’aptitude à affronter immédiatement de nouvelles situations.

Le CFC donne accès aux formations professionnelles supérieures du niveau tertiaire. Il ouvre aussi la voie à une maturité professionnelle.

Fleuriste avec brevet fédéral

Les fleuristes en possession d’un CFC et au bénéfice d’une expérience professionnelle de deux ans au moins après la fin de l’apprentissage peuvent se présenter à l’examen professionnel pour l’obtention du titre de « fleuriste avec brevet fédéral ».
Cette formation procure des bases solides pour la création d’entreprise.

Maîtrise fédérale

Les personnes titulaires du diplôme de « fleuriste avec brevet fédéral » et au bénéfice d’une expérience pratique d’un an au moins après l’examen professionnel, peuvent se présenter à l’examen de maîtrise pour obtenir le titre de « maître fleuriste ».